CE Q'IL FAUT RETENIR DU DÉFILÉ AUTOMNE HIVER 2019/20 DIOR

Mis à jour : 12 nov. 2019

Depuis dimanche 30 Juin, la deuxième Fashion Week est officiellement ouverte. Ce lundi 1er juillet 2019, se déroulait le défilé de la maison Dior, disponible en direct sur Elle.fr à partir de 14h30. L'occasion pour Maria Grazia Chiuri de dévoiler la collection automne-hiver 2019/20 à toute la sphère mode. Et le moins qu'on puisse dire à première impression, c'est que le thème de cette collection est plutôt mystérieux, et à l'image de la designer.


Tout d'abord, c'est au 30 avenue Montaigne, adresse principale de la maison que les professionnels de la mode se sont réunis, transformé en un environnement sombre et mystérieux. Un endroit cher pour la maison et Maria Chiuri, qui a une fois de plus tenu à perpétuer l'héritage de Monsieur Dior. Un environnement où la nature intervient de façon surréaliste, traduisant la force des éléments. Les invités ont été transportés dans cette autre dimension au son d'un concert de violons, rappelant l'époque baroque.


Pour le thème de sa collection, Maria Grazia Chiuri s'est inspirée de la mode de la Grèce Antique, et plus particulièrement des cariatides, figures soutenant les temples de l'époque. Les cariatides, un clin d'oeil au court métrage réalisé par Agnès Varda en 1984.Ces femmes portaient le plus souvent un peplos, cette tunique longue ceinturée d'une cordelette nouée à la taille, et qui ouvre ce défilé. La force féminine est alors sûrement le thème de ce défilé. Plusieurs tenues comprennent, à l'inverse du cuir, des franges, des plastrons et des coupes rappelant les armures des guerriers. Autre chose à retenir: Maria Grazia reste toujours fidèle à ces corsets transparents, présents dans tous les défilés de la maison Dior, et prouve donc que cette pièce est intemporelle.

Au niveau des accessoires, les silhouettes portent des sandales plates montantes nouées à cheville, chaussures classiques de l'époque. Cependant, la Grèce Antique n'est pas la seule ère dont la designer s'est inspirée puisque l'on retrouve une touche de gothique à travers les tissus transparents à plumetis noirs, les colliers ras-de-cou cloutés, ou encore ces pendentifs pendus par un noeud satiné, et cette unique boucle d'oreille portée par les silhouettes.


Le noir, cette couleur que Coco Chanel n'était pas la seule à vénérer, Maria Grazia Chiuri n'en finit pas de rendre hommage à Monsieur Dior dans les moindres détails. Cette couleur est partout. Elle domine toute celles de la palette de ce défilé, qui présente essentiellement des nuances sombres, avec quelques notes de claires, du bleu marine, au rouge et beige/crème.


Pour clore ce défilé si particulier, la designer a étonné tout le monde avec une surprise dorée. La dernière silhouette est apparue arborant une robe couleur or graphique façon bustier, représentant la facade de l'hôtel particulier du 30 avenue Montaigne, cet endroit renfermant l'histoire de la maison, et où tout est imaginé, créé. Une surprise aussi dorée que les personnalités du front row, à savoir Camille Rowe, Chiara Ferragni, Romee Strijd, Gal Gadot, Bianca Jagger...


Revivez le défilé en regardant la vidéo du show en bas de la page !







Jade Ossona

Student at Paris School of Luxury

 

©2020 by Califorjay. All rights reserved